Elite dames : le tournoi du 7 et 8 décembre (Lille) est reporté (grèves)
Elite messieurs / J9 : CN Noiséens - ONN le 7 décembre 2019 à 18h30
Elite messieurs / J8 : ONN - Sète 10-10 (3-3 ; 3-3 ; 2-2 ; 2-2)
NICREI13-12
NICIWP8-9
NICSDD10-10
CNNNIC7/12
NICTST1/2
ENTNIC8/2
Elite dames / Poule « haute »
Premier tournoi ce week-end à Jean Bouin


Une partie de l'effectif samedi dernier face à Bogliasco

Oubliez tous vos repères, le championnat de France Elite dames a - encore - changé de formule. Cela devient une habitude. Fini le championnat à sept équipes, fini les six rencontres à domicile et les soirées waterpolo à Jean Bouin, le championnat avec deux poules de quatre équipes organisé en tournois fait son grand retour. La FFN a en effet décidé d'articuler la saison autour des rendez-vous de l'équipe de France A : championnats d'Europe en janvier, tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo en Mars, le calendrier Elite en devient presque illisible et parsemé de trêves internationales interminables. Avec une phase finale à rallonge.

Nice, finaliste des deux précédentes éditions, prend place dans la poule « haute » avec Lille, l'INSEP et Bordeaux. Dans la poule « basse » on retrouve le Grand Nancy A.C. et Choisy Le Roi respectivement cinquième et septième la saison passée, l'ASPTT Limoges repartant en Nationale 1. L'ASPTT Nancy et l'équipe réserve de Lille complètent la liste des engagés.

Accrochez-vous. Au terme de la phase régulière, une fois tous les tournois disputés, les deux premiers de la poule haute sont directement qualifiés pour les demi-finales alors que les deux suivants disputent une poule de brassage en matchs aller-retour avec les deux premiers de la poule basse. Au final, les deux premières équipes de cette poule de brassage disputent les demi-finales, les autres sont retrogradées en poule basse. Si cette formule de championnat est conservée pour la saison prochaine bien évidemment...

Un groupe encore rajeuni

Chaque tournoi débute avec deux rencontres le samedi soir, les deux perdants et les deux vainqueurs s'affrontant ensuite le dimanche matin pour déterminer le vainqueur du tournoi. Oui, il faudra vous lever tôt pour suivre votre équipe cette année. Et c'est Nice qui organise le premier tournoi de la saison ce week-end (28 et 29 septembre). L'ONN joue face à Bordeaux samedi à 19h30 alors que Lille et l'INSEP se rencontrent à 18 heures. Match des perdants dimanche à 9 heures, match des gagnants à 10h30.

Si Nice a créé un petite surprise l'an dernier en se qualifiant pour la finale du championnat avec une équipe rajeunie, le groupe d'Élie Carreau, assité de Hugo Lafaurie, jouera avant tout le maintien en poule haute cette saison. Car oui, l'équipe sera encore plus jeune avec le départ de quatre joueuses cadres, Clémentine Valverde (arrêt), Yaëlle Deschampt (INSEP), Vesselina Velikova (Suisse) et Laura Steenkeek (retour en Hollande).

L'effectif 2019-2020 s'articule ainsi autour de Morgane Chabrier (1993) qui devient tout naturellement la gardienne titulaire, Estelle Millot (huitième saison à Nice, capitaine, 1993) et Léa Bachelier (1993) de retour à l'ONN après une saison passée à Mataró. Élie Carreau peut également compter sur Marie Joly (1998) qui ne dispute cependant pas le début de saison, Chloé Bony (1999), Sarah Amcher (2000) et Anaëlle Grass (2000), de retour de l'INSEP.

Toutes les autres joueuses ont 17 ans ou moins. Nice continue ainsi d'intégrer dans son groupe Elite des joueuses formées au club mais aussi en provenance d'autres clubs qui n'ont pas de structures leur permettant d'évoluer à ce niveau. Après Ema Vernoux (Marseille, 2004, 3e saison à Nice), Valentine Heurtaux (Marseille, 2005, 2e saison), l'ONN enregistre les arrivées de Lana Di Fraja (Aix-En-Provence, 2006), de Daphné Sabin (Laval, 2002) et de Ilaria Di Bartolo, une jeune italienne de 17 ans qui sera ainsi l'unique joueuse « non sélectionnable » dans l'effectif niçois cette année. Le groupe est complété par des joueuses déjà alignées en Elite l'an passé, Chloé Vidal (2003, 2e gardienne), Lou-Ann Fourmont (2003), Loulia Le Meilleur (2004), Clara Msellem (2004) et Tiziana Raspo (2005).

L'objectif premier est de faire progresser ce très jeune groupe tout au long de la saison en utilisant les rencontres des tournois de la phase régulière comme matchs de préparation en vu des finales. Autre rendez-vous importants, cela va de soi, les championnats de jeunes.

Le groupe complet

1. Morgane Chabrier (g), 2. Estelle Millot (c), 3. Léa Bachelier, 4. Lou-Ann Fourmont, 5. Daphné Sabin, 6. Anaëlle Grass, 7. Sarah Amcher, 8. Valentine Heurtaux, 9. Ema Vernoux, 10. Lana Di Fraja, 11. Ilaria Di Bartolo, 12. Chloé Bony, 13. Chloé Vidal (g), 14. Marie Joly, 15. Loulia Le Meilleur, 16. Clara Msellem, 17. Tiziana Raspo.

Le calendrier

28 septembre 2019 (19h30), à Nice : ONN - Bordeaux

5 octobre 2019 (20h30), à Bordeaux : ONN - INSEP

19 octobre 2019 (17h), à l'INSEP: Lille - ONN

9 novembre 2019 (19h), à Lille : ONN - Bordeaux

23 novembre 2019 : ONN - INSEP

7 décembre 2019 : Lille - ONN

25/09/2019  |  Retour

© 2001-2019 nice-waterpolo.com - Version 7.0 - Tous droits réservés. - Mentions légales
close

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) qui facilitent la navigation. Ce site utilise également Google Analytics à des fins de mesure d'audience et Google AdSense.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez sur ce lien.