Pro A messieurs / J6 : ONN - Sète 11-7 (2-2 ; 6-1 ; 3-1 ; 0-3)
Nationale 3 : ONN - CN Antibes 13-4 (2-0 ; 6-1 ; 1-1 ; 4-2)
TSTNIC10-3
NICGNA17-9
NICSDD11-7
AEPNIC25/11
NICCNN2/12
Equipe féminine, bilan de la saison
Intzes : « Le présent est prometteur, j'espère que l'avenir sera radieux »

La saison vient de se terminer pour l'équipe féminine de l'Olympic Nice Natation. En attendant les futures échéances internationales (les Jeux Européens de Baku cet été), il est temps de faire un premier bilan avec le nouveau coach de l'ONN, Giorgos Intzes, débarqué à Nice cette année. Avec le titre de champion de France de Nationale 1F en poche, la montée en Pro A qui en découle, une médaille d'argent obtenue en Coupe de France des Régions, ce bilan est plus que positif. Et les prochaines années semblent prometteuses.

Après plusieurs saisons au cours desquelles Nice a joué les premiers rôles en Pro A - six titres de champion de France dont cinq consécutifs, trois Coupes de France, le club a connu une année délicate la saison passée et a décidé de redescendre d'un échelon après le départ de la quasi totalité de son effectif. L'avenir semblait donc un peu flou au mois d'octobre avec un groupe composé de quelques cadres et d'une majorité de jeunes joueuses nées entre 1998 et 2000.

Changer les habitudes

Finalement, la mayonnaise a pris, l'équipe progressant tout au long de l'année. L'ONN est ainsi la seule équipe de Nationale 1F restée invaincue en championnat avec treize victoires et un match nul. La jeune ossature décrochant même une belle médaille d'argent lors de la Coupe de France des Régions et accumulant les sélections en Equipe de France U17, qualifiée pour Baku. De quoi satisfaire pleinement le coach niçois, également à la tête de la sélection nationale :

Comme je le dis souvent à mes joueuses, le succès n'est pas un objectif mais un résultat. Et cette saison a été à 100 % un succès ! Quand j'ai débarqué à Nice j'ai trouvé un groupe très jeune avec des collégiennes, des lycéennes et quelques joueuses plus grandes, la plus agée ayant 23 ans. Le premier problème fût un soucis d'organisation pour arriver à faire travailler les joueuses ensemble. Les plus grandes n'habitaient pas à Nice, les plus jeunes terminant l'école à des heures différentes. D'autres préparant le BAC. Les filles ayant de plus des mentalités très différentes...

Il a aussi fallu changer les habitudes de ces joueuses peu habituées à s'entraîner régulièrement :

Les filles étaient habituées à s'entraîner deux ou trois fois par semaines. Des entraînements légers, sans pression et sans beaucoup nager. Pas de stage non plus pendant les vacances scolaires. On a changé cela, parce que d'entrée l'objectif a été clairement posé : faire progresser nos filles pour construire une nouvelle équipe qui sera capable, sur le long terme, de pratiquer du bon water-polo, de décrocher un titre national en Pro A et de réaliser de bonnes performances au niveau européen.

Avec beaucoup de travail, d'efforts, des moments difficiles mais aussi beaucoup de plaisir, les progrès ont fini par arriver. Pas autant que je l'aurai souhaité mais le principal est qu'ils soient là ! Cette année, les filles s'entraînent une fois par jour durant toute l'année, deux fois par jour durant les stages. On a effectué trois stages de préparation en Italie (Imperia, Bogliasco, Albaronervi), deux avec nos voisins du Nicæa WP et un autre à Jean Bouin avec l'équipe de Manchester City. On s'est également aligné dans le championnat régional des plus de 15 ans messieurs, on a doublé les rencontres face à Monaco, Toulon, Antibes ou le Nicæa. On a également disputé beaucoup de matchs face à notre équipe masculine. Beaucoup de choses auxquelles les filles n'étaient pas habituées.

Les Niçoises invaincues en championnat...

Des changements qui auront permis entre-autres à deux joueuses niçoises d'être sélectionnées en équipe de France A (Marie Barbieux et Meriem Maarouf) et à cinq autres de se qualifier avec l'équipe de France U17 pour les Jeux Européens de Baku (Victoria Gaiech, Marie Tonquedec, Marie Joly, Fanny Souliol et Manon Alberato). Mais aussi au club de remporter le titre de champion de France de Nationale 1F en demeurant invaincu :

Avec ce titre, nos treize victoires pour un match nul, je crois que l'on peut être content de notre saison. Il faut maintenant travailler encore plus dur tous les jours. Parce que le plus compliqué n'est pas de progresser mais bien de rester à un niveau élevé le plus longtemps possible.

Et deuxième en CDFR

Autre satisfaction de la saison, les résultats en Coupe de France des Régions :

Je tiens d'abord à féliciter la Zone Ouest qui a gagné le tournoi. C'était l'équipe la plus forte, et de loin. Nous, on termine à la seconde place, c'est une grosse satisfaction car c'est seulement la deuxième fois que la Zone Med termine aussi bien. Ce n'est pas facile pour nous car toutes les filles, hormis une qui vient de Six-Fours, sont de l'ONN et on ne peut donc pas réaliser une vraie sélection comme dans les autres zones. On avait aussi un effectif réduit, certaines joueuses ne s'étant jamais entraînées avec nous. Il a fallu aussi préparer une de nos deux gardiennes à jouer dans le jeu. Je suis donc très satisfait de la performance des filles.

La saison n'est cependant pas terminée pour les jeunes niçoises, ni pour leur coach également à la tête de l'équipe de France U17. Après quelques jours de repos, la préparation pour les Jeux Européens de Baku va débuter avec un stage à Dunaujvaros :

On a un stage en Hongrie à la fin du mois de mai. On va y rester dix jours et effectuer des matchs de préparation face à l'Australie, la Nouvelle Zélande, la Hongrie et la Serbie (que la France retrouvera dans sa poule à Baku). On va encore beaucoup travailler pour progresser. J'espère que pendant les Jeux on sera à la hauteur, que l'on pratiquera du bon water-polo durant toutes les rencontres face à des adversaires plus forts. Que l'on se montre dignes.

L'an prochain, la Pro A...

Championnes de France de Nationale 1F, les Niçoises devraient donc retrouver la Pro A dès l'année prochaine après seulement une saison passée en N1 :

Pour la saison prochaine je ne sais pas encore trop comment cela va se passer. Il faut que l'on discute avec le club pour savoir ce qui est le mieux pour l'équipe et les joueuses. Mais il est clair pour moi qu'il faut tout mettre en œuvre pour continuer de progresser. La renouveau de l'équipe a débuté cette saison après beaucoup d'efforts. Il faut continuer. L'ONN est un club avec une grande histoire, le présent est prometteur, j'espère que l'avenir sera radieux.

Un petit mot pour conclure ?

Je voudrai dire un grand merci à mes joueuses pour leur aide et leur patience avec toutes les nouvelles choses qu'elles on dû apprendre et changer cette année. Et un grand merci également au club pour la confiance qu'il m'a accordé.

04/05/2015  |  Retour

© 2001-2017 nice-waterpolo.com - Version 6.6 - Tous droits réservés. - Mentions légales