Pro A messieurs / J6 : ONN - Sète 11-7 (2-2 ; 6-1 ; 3-1 ; 0-3)
Nationale 3 : ONN - CN Antibes 13-4 (2-0 ; 6-1 ; 1-1 ; 4-2)
TSTNIC10-3
NICGNA17-9
NICSDD11-7
AEPNIC25/11
NICCNN2/12
Marseille - Nice 7-9 en finale
L'ONN remporte la Coupe de la Ligue 2016 !

Déjà vainqueur en 2014, l'Olympic Nice Natation vient de décrocher sa deuxième Coupe de la Ligue en s'imposant 9-7 (3-2 ; 1-2 ; 4-1 ; 1-2) face à Marseille en finale. Un résultat qui redonne du baume au cœur à une équipe en difficulté cette saison et qui avait besoin de prouver son potentiel pour se relancer. Une semaine après sa lourde defaite 13-6 à Marseille en championnat, Nice prend sa revanche au meilleur moment et ajoute une nouvelle ligne à son palmarès déjà bien fourni.

Qualifiés après leurs succès face à Montpellier en quart de finale et Strasbourg en demi-finale, les Niçois voulaient « faire un truc » face au Cercle. Ils auront donc réussi leur coup. Toujours devant à la marque, ils sont parvenus à contenir le leader du championnat, il est vrai diminué, jusqu'au bout grâce à une défense très solide et au terme d'un combat digne d'une finale.

Débuts encourageants face à Montpellier

Une belle performance d'autant que l'ONN débute la compétition par une rencontre compliquée face à Montpellier alors que les autres quarts de finale sont à priori plus déséquilibrés. Pour son entrée en matière, Nice fait la course en tête en début de rencontre, menant 4-1 à la fin de la première période et même 7-2 après douze minutes de jeu. Les Héraultais vont ensuite s'accrocher et revenir petit-à-petit au score, 7-4 juste avant la mi-temps et à deux longueurs (8-6) en milieu de troisième période.

Nice reprend alors un peu de marge par Rocchietta avant que Montpellier ne bénéficie de trois zones plus de rang, la troisième permettant à Kalinic de redonner l'espoir aux siens. En vain. Deux réalisations de Laversanne et Tomašević permettent à Nice de compter quatre buts d'avance (11-7) et les deux derniers buts du MWP n'y changeront rien ; le score n'évoluera plus au cours des deux ultimes minutes de jeu. L'ONN s'impose 11-9 et se qualifie pour les demi-finales avec brio.

Strasbourg écarté aux tirs-au-but

Une demi-finale face à Strasbourg, un adversaire qui ne réussit pas vraiment à l'ONN ces derniers temps et face auquel Nice s'est incliné la saison dernière lors du match pour la troisième place. Les joueurs de Nardon aborbent néanmoins la rencontre par le bon bout : après un premier quart-temps serré (2-2), les Niçois mènent 5-2 à quatre minutes de la mi-temps. Mais comme la veille, leurs adversaires reviennent dans la partie : 5-4 à mi-parcours, puis 5-5, l'ONN plie mais conserve la tête grâce à un but de Bruyère. Mieux, ils font un petit break par Iždinský à quatre minutes de la fin (7-5).

Malheureusement, il se font rejoindre au score à 42 secondes du terme (7-7) suite à leur dix-huitième (!) zone moins. Une avalanche d'exclusions qui n'aura cependant pas eu raison des Niçois. Déjà très efficace pendant les 32 minutes de jeu, Kozmér repousse deux des tirs-au-but alsaciens alors que Tomašević, Iždinský, Bachelier et Jerković reussissent respectivement les leurs.

L'apothéose face au Cercle

L'ONN retrouve donc Marseille en finale. Une rencontre, il faut le souligner, à laquelle ne participent que trois « non sélectionnables ». Un du côté marseillais, deux du côté de Nice. Un match qui commence sur les chapeaux de roues pour les joueurs de Nardon qui mènent rapidement 2-0 (Rocchietta et Jablonski) avant que Marseille ne réagisse par Simon. Un but de Bachelier, un autre de Khasz, Nice mène 3-2 à la fin de la première période.

Une avance que les Niçois ne parviennent pas à conserver à la mi-temps malgré une défense toujours omniprésente et un nouveau but de Bruyère (4-2) en début de période. Crousillat réduit le score en zone plus et Simon trouve la faille sur la sirène. Tout est à refaire. Et c'est dans les huit minutes suivantes que l'ONN va faire la différence, profitant des erreurs de son adversaire et en se montrant réaliste en attaque. Une période marquée par l'EDA de Laversanne et Simon et remportée 4-1 avec des buts de Rocchietta, Bruyère, Tomašević et Rodin contre une seule réalisation de Constantin Bicari. Nice mène ainsi 8-5 à l'appel de la dernière période.

Olivon réduit rapidement la marque mais le score n'évolue plus pendant de longues minutes ce qui fait les affaires de l'ONN. Marseille revient cependant à un but sur une zone plus rapidement jouée et conclue par Crouzillat (8-7) à 2'25 de la fin. Heureusement pour Nice, Jablonski trouve lui aussi la faille dans cet exercice trente secondes plus tard. L'ONN va alors se montrer intraitable malgré deux nouvelles supériorités numériques marseillaises.

Les Niçois peuvent se jeter à l'eau ! Ils viennent de décrocher un beau succès et une belle récompense pour tout le travail fourni cette saison.

Nice : Lukáš Kozmér (g), Mathias Bachelier (1), Cédric Rocchietta (2), Jure Nastran, Josip Jerković, Toma Rodin (1), Michal Iždinský, Arnaud Jablonski (2), Manuel Laversanne, Petar Tomašević (1), Arthur Bruyère (2). Remplaçant(s) : Andrea De Nardì, Julien Guilloteau (g).

24/04/2016  |  Retour

© 2001-2017 nice-waterpolo.com - Version 6.6 - Tous droits réservés. - Mentions légales