NICSDD15-11
LUCNIC12-4
LUCNIC14-13
REINIC10-9
NICLUC9-10
NICREI15-8
Elite : ONN - MWP 8-7
L'ONN conforte sa deuxième place

Il y a quinze jours l'ONN retrouvait le haut du classement de l'Elite en battant Aix-En-Provence à domicile. On se demandait alors comment les Niçois allaient négocier le triptyque Douai, Montpellier, Marseille qui se présentait alors à eux. Àprès une victoire convaincante dans le Nord la semaine dernière, Nice a disposé de Montpellier 8-7 ce samedi. Avec ce succès l'ONN reste invaincu et conforte sa deuxième place, comptant désormais cinq points d'avance sur Montpellier, huit sur Aix-Les-Bains et neuf sur Sète, cinquième.

À deux journées de la fin des matchs aller, l'objectif de Samuel Nardon - terminer la saison régulière dans les quatre permiers, est donc en bonne voie d'être atteint. Mais plus que la victoire et le bilan comptable on retiendra surtout la manière. Les Héraultais sont individuellement plus impressionnants et semblent mieux armés pour jouer les premiers rôles, mais les Niçois sont soudés et sont en progrès constant depuis le début de la saison. Rapidement menés 2-0, ils sont revenus dans le match en seconde période et ont su garder leur calme jusqu'à la fin de la rencontre. À la différence de leurs adversaires plus enclins à constester les décisions arbitrales...

Nardon aligne un sept de départ sans surprise : Bry, Jablonski, Saudadier, Jakab, Khasz, Izdinsky et Laversanne débutent la rencontre. Bielskis, Jeleff, Rodin, Ardisson, Estèbe et Chevalier prennent place sur le banc. Les trois derniers joueurs cités n'entreront pas en jeu. Si Nice remporte l'engagement par Jablonski, l'ONN perd rapidement le ballon sur une contre faute et Aguilar ouvre la marque d'un revers en pointe alors que l'on joue depuis 35 secondes. Les joueurs de Nardon sont très fébriles, le tir d'Izdinsky est bien repoussé par Jaszberemy. Le Niçois est exclu sur l'action suivante et Pirat double la mise en zone plus pour le MWP. L'ONN tente bien de réagir mais le gardien héraultais est encore à la parade devant Saudadier. Bry s'interpose devant Peisson. Et si Nice resserre sa défense, les solutions en attaque sont rares. Jaszberemy enraye une zone plus niçoise en détournant le shoot de Jablonski. Les Niçois reviennent toutefois au score grâce à un tir lointain de Laversanne (1-2).

Peisson tire au dessus, Izdinsky échoue sur Jaszberemy, Bielskis trouve le poteau et le score reste inchangé pour cette première période. Nice égalise d'entrée sur un coup franc direct et imparable de Jablonski. L'ONN débute d'ailleurs bien mieux cette période que la précédente, Bry réalise un gros arrêt devant Aguilar mais Laversanne trouve la barre en zone plus (faute de Peisson sur Saudadier). Jaszberemy dévie en corner la tentative de Saudadier et Peisson écope déjà de sa deuxième faute sur un repli défensif. Nardon commande un temps-mort et Nice passe devant pour la première fois du match grâce à Izdinsky bien servi par Jablonski. L'ONN a même l'occasion de creuser l'écart mais Jaszberemy intervient devant Izdisnky. Et le MWP égalise dans la foulée suite à l'exclusion de Jablonski et à une zone plus rapidement convertie par Peisson (3-3).

Un joueur qui prend sa troisième faute quelques secondes plus tard alors qu'il reste un peu moins de deux minutes à jouer avant la mi-temps. La zone plus qui suit permet à Nice de reprendre l'avantage sur une superbe claquette de Rodin en pointe reprennant un service de Jablonski. Laux rate le cadre et à l'ultime seconde de jeu, sur une contre-attaque initiée par Khasz, Jaszberemy bloque le shoot de Laversanne.

La troisième période va permettre aux Niçois de creuser un écart décisif. Chipotel commet une contre faute et se fait exclure quelques secondes plus tard. Le missile de Jablonski permet à Nice de mener 5-3. Montpellier a l'occasion de revenir, Bielskis est exclu mais la défense niçoise tient bon, Bry répond présent devant Popovic qui se fait exclure sur le repli défensif. Nouvelle zone plus pour Nice et nouvelle mine de Jablonski qui trouve la lucarne cette fois. Les joueurs de Nardon ont trois buts d'avance mais vont connaître un passage à vide qui va permettre au MWP de revenir. Si Bry stoppe le tir de Pirat, Pastry est à la conclusion d'une zone plus héraultaise conséquence de la deuxième faute de Jablonski. Et moins d'une minute plus tard, Chipotel ramène les siens à une unité sur un tir lointain qui heurte l'intérieur du poteau (6-5).

Tout est à refaire pour une équipe niçoise qui semble en difficulté face à la pression défensive de Montpellier. La solution vient de la pointe ; sur une passe de Izdinsky, Saudadier, face à trois adversaires, parvient à tromper Jaszberemy. L'ambiance est électrique, Jeleff écope de sa première faute et Vasseur prend un temps-mort. Bry réalise un gros arrêt sur cette zone moins avant qu'une EDA ne soit sifflée sur Pastry pour jeu dangereux sur le repli défensif qui suit. L'ONN rate alors le coche, le tir de Jeleff finissant sa course sur la barre. Jaszberemy stoppe le tir de Laverssane sur la sirène. Nice mène de deux buts à huit minutes du terme de la rencontre.

Dès la reprise et l'engagement gagné par Laversanne on sent que les Niçois ont pour consigne de jouer la montre et d'aller au bout des 30 secondes. En toute fin de possession Jablonski échoue sur le poteau et le MWP revient au score avec un brin de réussite ; pour la seconde fois du match, Chipotel trompe Bry sur un tir lointain qui fait mouche avec l'aide du poteau (7-6). Aguilar a même un ballon pour égaliser mais, bien géné par la défense niçoise, il shoote au dessus.

Nice peut tuer le match après l'exclusion de Jarnet mais Jaszberemy est encore bien présent face à Jablonski. Il reste 1'45" à jouer lorsque Saudadier obtient l'exclusion de Chipotel. Nardon prend son second temps-mort mais l'action ne donne rien. Jarnet rate ensuite le cadre et Montpellier va perdre ses nerfs : Aguilar est exclu et Chipotel prend le même chemin pour un geste d'anti-jeu. À six contre quatre, l'ONN ne rate pas l'occasion de prendre une avance de deux buts grâce à Izdinsky.

Il reste alors 19 secondes à jouer et Vasseur prend son deuxième temps-mort. Il suffit de sept secondes au MWP pour revenir à un but par l'intermédaire de Aguilar qui trompe Bry d'un revers en pointe (8-7). Malgré moultes palabres, les joueurs de Nardon parviennent à conserver, non sans mal, le ballon jusqu'à la fin du match. Une victoire importante pour l'ONN avant le déplacement à Marseille la semaine prochaine. Prochain match à Nice le 18 décembre avec la réception de Reims.

Nice : Bry, Jablonski (3), Saudadier (1), Jakab, Khasz, Rodin (1), Izdinsky (2), Laversanne (1), Jeleff, Bielskis. Remplaçants : Ardisson, Estèbe, Chevalier.

05/12/2010  |  Retour

© 2001-2022 nice-waterpolo.com - Version 7.1 - Tous droits réservés. - Mentions légales
close

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) qui facilitent la navigation. Ce site utilise également Google Analytics à des fins de mesure d'audience et Google AdSense.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez sur ce lien.